———- Message transféré ———-
De : “Martinez Jean-Luc”
Date : 12 janv. 2017 5:40 PM

Monsieur,

J’ai bien reçu votre mail en date du 6 janvier 2017 pour m’informer de la campagne que vous comptez lancer à partir du 13 janvier 2017 et je vous en remercie.

Je vous réponds en vous exposant brièvement les contours et les motivations du partenariat qui nous lie avec la Fondation Total – ENI n’étant plus mécène du musée du Louvre depuis janvier 2016.

Le partenariat que nous avons engagé avec la Fondation Total, dans le plus strict respect de la législation en vigueur, entend valoriser la culture et l’accès à la pratique artistique comme facteur de cohésion sociale, d’éducation et d’épanouissement des citoyens. En permettant également à tous les salariés du groupe Total d’accéder au Louvre, ce partenariat permet également au musée de développer sa politique envers les publics actifs et de les sensibiliser ainsi à l’art et aux musées.

Ainsi, Total, depuis près de vingt ans, et depuis 2008 au travers de sa Fondation, a soutenu le Louvre, à l’initiative du musée, dans trois de ses missions :

  • la mise en valeur des arts et de l’histoire à travers le soutien à des expositions ;
  • l’accès à la culture des publics qui en sont le plus éloignés, notamment les jeunes et les familles monoparentales, en particulier les mères isolées ;
  • la rénovation patrimoniale, pour donner au musée les moyens de son rayonnement.

Le mécénat de la Fondation Total consiste ainsi à soutenir des projets proposés par le musée du Louvre sans intervenir dans les choix artistiques du musée. Elle peut cependant apporter sa contribution dans la gestion de projets à caractère social en impliquant des associations ou les filiales du groupe.

Le mécénat en France ne peut se confondre avec des opérations de communication. La pratique française du mécénat encadre la présence du mécène à des citations et à la présence de leur logo dans les publications. Les salles ou propositions de parcours ne sont pas rebaptisées du nom du mécène, contrairement aux pratiques des pays anglo-saxons qui se rapprochent davantage du sponsoring ou du parrainage en contrepartie d’une visibilité hautement affirmée.

Le mécénat de Total a notamment permis au Louvre :

  • de financer des actions d’éducation culturelle d’envergure, à l’instar de la « Petite Galerie du Louvre », ouverte en octobre 2015, projet inédit permettant de donner au public les clés de lecture pour apprendre à découvrir les œuvres d’art. La fondation d’entreprise Total en est le mécène principal. Ce projet d’éducation artistique et culturelle comporte un volet « hors les murs » grâce à un dispositif itinérant qui a permis d’aller à la rencontre des publics dans les écoles, les universités, l’hôpital… Ces démarches ont permis de sensibiliser à l’art des publics éloignés. Entre octobre 2015 et mai 2016, 250 personnes ont été formées par le Louvre pour devenir médiateurs auprès de différents publics, notamment éloignés du monde culturel. 150 enseignants ont également bénéficié de cette formation. Des publics scolaires et périscolaires ont bénéficié de prêts de reproductions d’œuvre (25 centres de loisirs et ateliers de création) ;
  • de renforcer les possibilités d’accès au musée pour des publics éloignés de la culture. La Fondation d’entreprise Total soutient la Semaine de la Femme depuis 2011. Cette initiative, qui permet de toucher un public en difficultés économiques et sociales, et particulièrement les femmes qui sont les plus touchées par la précarité et l’exclusion, est un rendez-vous très attendu du public qui encourage l’intégration des visiteurs, leur insertion dans la société, les sorties culturelles et favorise la création de lieus et d’échanges intergénérationnels. Elle s’organise chaque année autour du 8 mars, journée internationale du droit des femmes, et a permis d’accueillir 2 400 visiteurs en 2016 ;
  • de faire découvrir des collections méconnues du musée en soutenant des expositions qui favorisent le dialogue des cultures (Maroc médiéval, Macédoine antique…), notamment grâce aux journées du champ social organisées autour de celles-ci ;
  • de financer des aménagements muséographiques majeurs qui ne peuvent pas être portés par les seuls pouvoirs publics (ex. département des Arts de l’Islam)

Vous comprendrez donc que notre partenariat avec la Fondation Total nous permet aujourd’hui de mener un nombre important de dispositifs, de projets et de programmes majeurs. Sans ce soutien financier décisif, nous serions dans l’obligation d’y renoncer à très court terme.

Je tiens par ailleurs à vous assurer également que le Louvre mène une politique active en vue de répondre aux défis posés par les engagements de la COP 21 en matière de respect de l’environnement et de développement durable comme nous y engage notre plan d’actions triennal (2016-2018).

Cordialement,

Jean-Luc Martinez

Président-directeur
Musée du Louvre


Vous pouvez retrouver notre seconde réponse au Président-directeur du Louvre ici.

FacebookTwitter