Le Vatican Doit
Désinvestir

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
 

À SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS :

Nous vous invitons à user de votre autorité et des pouvoirs qui sont les vôtres pour montrer l’exemple au monde entier.
Nous faisons appel à vous pour que la Banque du Vatican retire tous ses investissements de l’industrie des combustibles fossiles.

Signer la pétition :

signataires et ça continue ! Ajoutez votre nom maintenant !

Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles s’est toujours fondé sur un raisonnement fondamentalement moral : l’investissement dans l’industrie des énergies fossiles est néfaste. Le changement climatique est une injustice.

 

Le 18 juin, le Pape François s’est joint à l’appel moral pour la protection de la planète par une encyclique :

 

« Nous savons que la technologie reposant sur les combustibles fossiles très polluants[…] a besoin d’être remplacée, progressivement et sans retard. »

 

Le pape François s’y montre très clair sur la nécessité de mettre fin au modèle de développement actuel basé sur l’utilisation intensive du charbon, du pétrole et même du gaz naturel. Nous devons les remplacer par des énergies renouvelables et par de nouveaux modes de production et de consommation qui luttent contre le réchauffement climatique mondial. C’est précisément ce que veut obtenir un mouvement croissant d’étudiants, de communautés religieuses, d’investisseurs socialement responsables et de citoyens, de la part des institutions privées et publiques ainsi que des particuliers : un retrait de leurs investissements dans les énergies fossiles et un investissement accru dans des solutions écologiques comme l’éolien, le solaire et l’efficacité énergétique.

Comme le dit la Conférence des évêques des Philippines, “investir dans des entreprises du secteur des énergies fossiles et dans des projets éco-destructeurs revient à soutenir la destruction de notre avenir. Le désinvestissement donne les moyens de mettre fin au statu quo pour évoluer vers un système qui donne la priorité au bien-être des humains et de la nature plutôt qu’à la poursuite incessante du profit. »

De nombreux responsables ont répondu à l’appel. Ces derniers mois, des institutions religieuses telles que les Universalistes Unitariens, l’Église Unie du Christ et le Conseil œcuménique des Églises se sont engagées à désinvestir des énergies fossiles. En juin dernier, l’Université de Dayton a été la première université catholique à désinvestir.

 

Le vent est en train de tourner. Il est temps que le Vatican désinvestisse.

 

Le Pape François est écouté par 1,2 milliards de catholiques et est une figure respectée par les chrétiens et comme les non chrétiens. Il est donc en position de jouer un rôle décisif, grâce au pouvoir moral inégalable qu’implique sa fonction,en soutenant le mouvement pour le désinvestissement.

Le Pape a conscience des menaces liées au changement climatique. Il comprend l’impératif moral de veiller sur la Création. Il sait que si nous n’agissons pas, les impacts du changement climatique seront redoutables et que les peuples les plus vulnérables de la planète seront les premières victimes. Il mesure la responsabilité des humains dans la protection de la planète et de leur propre sort.

 

Demandons donc au Pape François d’inclure le désinvestissement dans son argumentaire moral.

Signer la pétition Accéder à la boîte à outils

 

Le Pape François a exprimé ses inquiétudes.

Mais maintenant il est temps d’agir et de désinvestir. Partagez sur les réseaux sociaux et aidez à faire passer le message.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dites au Pape de faire désinvestir le Vatican
des combustibles fossiles :

Signer la pétition
Partager sur Facebook Partager sur Twitter